Aller au contenu principal
  • Météo

Destination du Parc des Volcans d'Auvergne

La montagne, les plateaux, les vallées

Hautes Terres en Auvergne

On a testé pour vous… le cani-kart et la cani-rando !

Immersion dans le monde des mushers, au coeur du Cantal, dans la forêt de la Pinatelle.

 

Parce qu'on parle mieux de ce que l'on connaît, nous avons choisi de tester cet automne les activités cani-rando et cani-kart proposées par La Grange des Huskies.

Les huskies, ces chiens de traineaux qui font rêver, ne sont pas que des boules de poils trop mignonnes … ce sont surtout des boules d’énergie, des chiens musclés et intelligents, capables de se diriger, et même de regarder à gauche puis à droite, avant de traverser une route ! Ici, deux races de chiens huskies : les Huskies de Sibérie, et les Alaskan huskies. Ces deux races se complètent dans un attelage, apportant chacune le meilleur de ses capacités, alliant puissance, dextérité et force mentale. 37 chiens en pleine forêt… le capharnaüm ? et bien non ! Évidemment l’accueil est bruyant car chacun aboie, tenant à saluer personnellement les visiteurs, mais cela ne dure pas et le calme de la forêt revient, les oiseaux chantent, et l’expérience commence …

 

  • Moment de rencontre et de partage

Rencontre avec Lika tout d’abord, la chienne de garde, de race tornjak (berger de Bosnie Herzégovine et de Croatie).

Ensuite, rencontre avec les prestataires ! Olivier et Michelle, rejoints récemment par Pierre, partagent avec passion leur amour de ces chiens et du travail quotidien, ainsi que les diverses activités possibles. Cani-kart, cani-randonnée, traineau à chiens, mais également cani-vélo, initiation à la conduite d’attelage, et immersion dans la meute.

Nous pouvons sentir l’amour qu’ils portent à leurs chiens, et ce qu’ils veulent transmettre au public : le travail en harmonie homme-animal-nature.

Enfin vient la rencontre avec les chiens, tellement joyeux qu’ils nous transmettent leur excitation de partir en balade !

Les chiens ont tous un nom ! (et leur caractère ^^) Au sein de la meute, il y a plusieurs chiens de tête, ce qui permet d’aménager des attelages selon l’activité, et le profil des visiteurs.

Côté visiteurs justement, chacun est libre de caresser ou non, les chiens jouent, s’agitent, ou vont tranquillement s’allonger sous les branches en attendant les consignes.

 

 

  • Cani-kart, une expérience unique

Le kart est attaché, prêt à être attelé. Chaque chien est placé en fonction de ses capacités et son caractère : les chiens de tête dirigent, ce sont eux qui prennent les directions indiquées par le musher, ils sont également moteurs pour les autres chiens qui impulsent.

La puissance est la première chose qui frappe, avant même le départ, car une fois installés confortablement dans le kart, les chiens attelés, prêts à partir, donnent les premières impulsions : c’est le « will to go ».

Et c’est alors que le musher « lâche les chiens », c’est le cas de le dire, nous traversons le parc en un rien de temps, partageant la joie des chiens lancés à pleine vitesse !

 

Rapidement, le premier virage, et le paysage se dévoile. Olivier nous explique les richesses de la Pinatelle, ses arbres biens sûr mais aussi la flore et les animaux vivant ici. Pour lui, il est important que ses chiens s’intègrent dans cet environnement, et ne perturbent pas la vie de la forêt. Preuve en est, lors du brame les cerfs se font entendre, proches, en parfaite cohabitation.

Nous faisons une pause avec la vue sur le lac du Pêcher, comme un instant suspendu. Les chiens reprennent leur souffle, puis regardent le musher en attendant le fameux « ok les chiens » !

Et c’est reparti, sur un petit chemin entre les arbres, entourés de feuilles orange et dorées.

Aux passages techniques, Olivier nous explique le travail mené avec les chiens, car il faut bien l’avouer, en voyant approcher certaines roches apparentes, on s’attend à des sursauts, mais non les chiens savent où passer et permettent à Olivier de faire passer les roues facilement entre ces bosses potentielles ! Ecoute, cohésion et force mentale, sont nécessaires pour arriver à cette fluidité.

La présence rassurante du musher nous permet d’apprécier le calme et la sérénité des lieux, à peine interrompus par les quelques mots adressés aux chiens : la relation de confiance de l’attelage en son musher fait des chiens de parfaits co-équipiers d’un équipage enchanté.

A l’arrivée, nous félicitons nos amis à quatre pattes.

En un mot ? Sensation

 

  • Cani-rando, le partage en balade

Autre activité proposée, la cani-randonnée : équipés d’une ceinture, et d’un mousqueton, nous sommes reliés à nos partenaires d’un jour par une longue laisse.

Le pré-requis ? Avoir envie d’une balade, tout simplement ! Nul besoin d’être sportif ou de force physique, car le chien impulse la marche, mais nous donnons le rythme, les jambes ancrées dans le sol.

Là encore les chiens sont heureux de sortir, et une fois le rythme pris on peut papoter, regarder les chiens se passer devant, on se laisse guider, un peu détourner parfois, par nos amis à quatre pattes.

Rapidement la confiance s’installe, et notre groupe chemine.

Baïkal, curieux, me montre du bout du nez un écureuil, certainement curieux lui aussi de cet étrange équipage / formation.

Pour ceux qui le souhaitent, on peut courir, tout en se rappelant que ce n’est pas le chien qui donne le rythme !

Nul doute que petits et grands apprécient !

Prendre le temps d’apprécier le moment, les couleurs d’automne et la sérénité de la forêt, le sentiment de partager un temps fort avec les chiens.

En un mot ? Partage

 

  • Notre avis ?

Nous sommes impressionnés par la confiance de l’attelage en son musher, pour qui un seul mot suffit à diriger les chiens, et ce sans crier… c’est le résultat de beaucoup de travail bien sûr, d’entraînements sur les activités mais aussi de lien tissé chaque jour avec l’animal, pour créer cette relation de confiance et l’esprit d’équipe, entre les chiens, mais aussi avec le musher

Comme le dit Olivier, musher est un art de vivre ensemble

Pour qui ?

Tous, jeune et moins jeune, en famille, entre amis…

En quelle saison ?

Les couleurs d’automne, les roches couvertes de mousse et les champignons nous ont offert un paysage magique.

En hiver, les grands espaces du Cézallier et le massif forestier de la Pinatelle se couvrent de neige, et n’ont rien à envier aux grandes étendues blanches de la Laponie… (avec quelques degrés en plus !)

Au printemps, la nature se réveille et révèle ses plus belles fleurs …

En été, les chiens ne font pas de travail physique si la météo est trop chaude.

 

Pensez à venir nous rencontrer pour un conseil avisé !

 

Besoin de plus d'informations ?

♦ La Grange des huskies
►06 84 56 30 80

lagrangedeshuskies@orange.fr
https://lagrangedeshuskys.fr/

 

♦ Contactez-nous !
 A Murat : 04 71 20 09 47
A Allanche : 04 71 20 48 43
A Massiac : 04 71 23 07 76
contact@hautesterrestourisme.fr